L’expérience est une denrée qu’on ne paie jamais trop cher

Victor Cherbuliez,1876

Sarah Aoudia   |  16 Juin 2018
L’expérience est une denrée qu’on ne paie jamais trop cher

Les propriétaires du navire ont essayé différents experts , mais aucun d’entre eux ne pouvaient comprendre comment réparer le moteur. 

Ensuite, ils ont fait appel à un vieil homme qui avait réparé des navires depuis qu’il était jeune. 

Le vieil homme avec un grand sac d’outils est arrivé, il s’est immédiatement mis à travailler. 

Il a inspecté le moteur très soigneusement, de haut en bas. Deux des propriétaires du navire étaient là, à regarder cet homme, en espérant qu’il saura quoi faire. Après avoir regardé les choses, le vieil homme a pris dans son sac un petit marteau. Il frappa doucement quelque chose. 

Instantanément, le moteur a commencé à fonctionner. Il a soigneusement rangé son marteau loin. Le moteur était réglé! Une semaine plus tard, les propriétaires ont reçu une facture du vieil homme de dix mille euros. 

«Quoi ?!» les armateurs ont crié: «Il n’a rien fait à peine». Donc, ils ont écrit au vieil homme une note disant: «S’il vous plaît envoyez-nous une facture détaillée.» 

L’homme a envoyé une facture qui disait : 

Coup de marteau : 2.00 €

Savoir où taper : 9.998.00 €


Commentaire